La compagnie du vent hurleur

..
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eros et les chaînes brisées

Aller en bas 
AuteurMessage
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Eros et les chaînes brisées   Mar 19 Jan - 11:00

Quel titre énigmatique, pour une discussion au fond fort banale.

Voici donc un échange entre Barbie (elle) et Batman (lui).
J'aimerais avoir l'avis de notre philosophe de service, car personnellement, mon avis est forgé, mais je ne demande qu'à changer...

Barbie et Batman a écrit:

Batman dit :
je ne suis pas doué pour perdre espoir
dommage, parfois
mais toi non plus apparemment...
Barbie dit :
tu vois, faut tjs garder espoir, ce fait tenir, et puis le mot est joli
Batman dit :
le mot joli? pas autant qu'amour... je trouve
Barbie dit :
si tu vas par la, amour ne sonne pas aussi bien que liberté
Batman dit :
je suis d'accord avec toi
Barbie dit :
chouette
Batman dit :
mais liberté et amour peuvent se rassembler
Barbie dit :
justement, ca dépend : généralement, l'amour c'est une jolie cage dorée, la différence c'est qu'on s'y enferme soi mm
Batman dit :
boarf, l'amour n'est pas une cage, mais un lien
Barbie dit :
non, puisque l'amour peut être a sens unique
Batman dit :
un lien qui lie deux personnes mais dans ce cas là, cela ne reste pas une cage mais une épine
Barbie dit :
le résultat est le mm, peu importe le procédé stylistique que tu emploies pour le décrire tu t'enchaines toi mm
Batman dit :
tu t'enchaines à l'autre... tu t'attaches à lui, et peut briser ce lien quand bon te sembles
Barbie dit :
ca c'est faux
Batman dit :
?
Barbie dit :
et mm si tu le brises, il t'en reste tjs quelque chose
Batman dit :
oui, mais il te reste ce que tu désires en garder, ou le souvenir. Mais si pars dans ce sens : la liberté est une cage aussi...
Barbie dit :
paradoxe follement amusant
pourquoi ?
Batman dit :
parce que lorsque tu la quittes, il t'en reste toujours quelques chose
Barbie dit :
il en reste quand même que la liberté est la plus belle chose au monde...
une forme d'amour, si tu veux
Batman dit :
oui, la liberté est l'amour de soi
l'amour de l'autre, c'est être libre de soi
Barbie dit :
pas forcément, parce qu'amour et liberté sont des valeurs subjectives soumises au jugement de l'individu, donc variables
Batman dit :
exactement
et ton jugement, est il libre?
Barbie dit :
libre de toute contrainte, sauf celle de mon amour
Batman dit :
question qui soulève pas mal de zones d'ombre, n'est ce pas?
Barbie dit :
retour case départ
pas si tu t'assumes
Batman dit :
il est libre de ce qu'on lui a enseigné, de la manière dont on l'a formé?
mais j'aime bien ta phrase... libre de toute contrainte sauf celle de mon amour.
j'aime bien
Barbie dit :
véridique
enfin, j'essaie
Batman dit :
crois tu dès lors que l'homme est... (je n'aime pas ce terme) destiné à ne penser qu'en rond? que toute chose revient à son départ? que l'homme ne peut imaginer un concept qui le dépasse sans l'appeler Dieu?
...
bon, ma chère Barbie Philosophe... je dois couper... merci pour cette agréable séance de pensée... à remettre, le plus tôt possible, je t'adore
Barbie dit :
évidemment
moi aussi j'espère sincèrement que tu arriveras au bonheur , Batman
ou devrais je dire à la liberté ?
Batman dit :
merci... liberté, bonheur, amour, Graal... que de mots pour désigner ce que tout le monde recherche dans sa vie...
je te souhaite de trouver le tien, de Graal
Barbie dit :
c'est pas faux
merci
biz Batman

Voilà, je trouvais qu'elle valait la peine d'être soumise.
Et pour le titre : Eros est le dieu grec de l'amour, et les chaînes brisées sont le symbole de liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yubu
Toute puissante Admin
avatar

Lion Chèvre
Messages : 152
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 26
Humeur : Enfin les vacances ^-^

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Mar 26 Jan - 14:15

L'amour, ah l'amour, quel sujet bien compliqué que voila, surtout si on y ajoute la liberté. Déja on pourrait s'interroger sur ce que signifie être libre en étant un être humain mais pour ça il faudrait que je remue mes cours de philo et je ne les ai pas sur moi (je me souvient de la liberté selon Spinoza et celle selon Sartre mais sans plus). Pour ce qui est une réunion de l'amour et la liberté... Je ne me cacherais pas derrière un masque et je vois difficilement ces deux choses totalement conciliables. Partiellement peut être, mais la liberté ne reste pas entière avec l'amour et l'amour de l'autre pas entier si on veut la liberté.

Pour ce qui est de la liberté entravée par l'amour il est simple de constater que l'amour demande des concessions, qu'il demande des sacrifices, et comment peut-on encore parler d'une liberté pure dés qu'elle est entravée par la volonté d'autrui cachée sous notre volonté propre, c'est-à-dire la volonté de l'autre de ne pas faire une chose que l'on modifie par notre propre volonté de ne pas faire cette chose pour l'autre. Mais cela reste la décision de l'autre, et pas ce que l'on voulait au départ => nous sommes entravés.

Maintenant une idée qui m'est venue a peine il y a quelques minutes : l'amour entravé par la liberté. Je développe ici un point de vue que je n'ai jamais exploité, pas même dans mes pensées nocturnes, alors mon raisonnement peut forcement (d'ailleurs même si il a été murement réflechit) être erroné. Imaginons que l'on garde notre liberté, que l'on agisse donc comme on le veut (définition basique de la liberté il me semble), que l'on fasse ce que nous on veut. Dans ce cas notre amour pour l'autre sera écrasé par notre amour pour nous, pour notre bonheur et notre liberté (car ces deux vont régulièrement de paire) a nous. L'amour est diminué, il n'est plus l'élan pur et dévoué, l'élan plein de bonne volonté et de sacrifices a promettre, il est juste un instrument de notre bonheur, un instrument de notre égoisme. Or l'amour n'est pas égoiste s'il est amour de quelqu'un d'autre => L'amour est entravé.

_________________
Roly poly, roly roly poly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vent-hurleur.forumactif.org
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Mar 26 Jan - 21:36

J'aime ton idée, et je trouve très franchement que cela vaut la peine d'avoir posé ta question. Pour ma part, tu as tout à fait répondu à la mienne, je ne sais que répondre si ce n'est rajouter ceci pour conclure (à moi le mot de la fin, mouhahaha) :

Les deux ne sont pas conciliables, en effet, car de plus, je ne suis pas libre de choisir si et qui j'aime. L'amour ne se prévoit pas, il nous tombe dessus sans prévenir et se développe parfois pour des "mauvaises"* personnes.

Dans ce cas, je nous tu il vous, personne n'est pas dans la merde...

*par mauvaise, j'entends bien évidemment celles dont nous ne pouvons, devrions ou voulons pas tomber amoureux, ou les trois à la fois...

Merci pour tes réponses!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackden

avatar

Taureau Cheval
Messages : 195
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Mer 27 Jan - 22:35

Coucou je viens mettre ma petite patte dans ce sujet ^^.

La liberté, voilà quelque chose de plus qu'important. Mais si je devais la définir je dirai qu'être libre c'est avant tout se sentir libre, libre de faire des choix en pesant le pour et le contre et choisir ce dont on a envie ce qui nous plait le mieux ou nous semble le plus judicieux.
Maintenant est-ce compatible avec l'amour. Selon moi, tout à fait Smile . Je m'explique, quelque soit les choix qui s'offrent à nous. Même étant en couple et amoureux. On est toujours libre de choisir le chemin qui nous plait le mieux après avoir pesé le pour et le contre. Simplement on rajoute dans la balance les désirs de l'autre pour certaines décisions. Et ce n'est pas là une diminution de liberté mais simplement un facteur en plus. Dont on tiens compte naturellement dans les différentes équations et problèmes de la vie.
Et c'est la même chose pour les relations d'amitié car simplement le fait de rester avec un(e) ami(e) si l'on suit votre raisonnement est une diminution de liberté. Or non, simplement le fait d'avoir des relations humaines implique d'inclure les autres dans nos réflexions. L'homme est d'ailleurs conçu pour cela car sans communication il meurt.
L'ermite serai si je suis votre logique l'homme le plus libre au monde. Mais je puis assuré qu'il n'est pas le plus heureux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Mer 27 Jan - 23:09

Pourquoi ne serait-il pas le plus heureux? Le fait de vivre seul peut lui épargner bien des soucis.
Je sais qu'à notre époque, l'ermitage devient de plus en plus inconcevable, mais au fond aller vivre tout seul au fond des bois, cela peut éviter les soucis (1) matériels : pas d'emmerdes d'argent, pas de dépenses inutiles, pas de PV, (2) psychologique : on a tout le temps pour penser, donc nos problèmes, qui sont déjà moins nombreux se résolvent plus facilement et (3) sociologique, forcément...
Maintenant, chacun a son bonheur là où il le trouve. Mais regarde : on n'est pas libre de tomber amoureux, comme je le disais, et souvent cela fait beaucoup de mal. Le plus souvent, lorsque cela arrive, on se dit qu'il faut attendre que cela passe, et cela est peut-être la pire chose à faire, car l'amour ne passe pas, hélas, et c'est le seul substrat qui protège de la lassitude. Une fois qu'il n'y a plus d'amour, alors arrive l'habitude et la fin.

Et ce que tu prends comme un facteur en plus est une diminution de la Liberté Pure, au sens stricte du terme. Mais certes, cela arrive dans toute communauté. Maintenant, l'amour et la liberté, comme nous le disions tantôt sont deux choses qui régissent la vie d'un homme. Il paraît que sans amour, on ne peut vivre, mais il est prouvé qu'on ne peut vivre enchaîné (sauf si on en a vraiment une bonne raison, et c'est parfois l'amour, paradoxe..).
Alors certes, les deux sont importants, et lorsque tu es en couple, comme Batman le disait, tu as choisi librement de t'enchaîner. Donc tu n'es plus libre. Quand tu es libre, peut-être n'aimes tu que toi, mais au moins à tu accès au plus grand nombre de possible pour accéder au bonheur. Et quand tu aimes, tu à beau être libre de toi, il devient évident que ton bonheur ne repose que sur une seule personne. L'Homme Amoureux est donc inférieur à l'Homme Libre.

Prouvons cela avec un exemple historique : le Che était libre, mais pas vraiment amoureux. Il est mondialement connu et reconnu, cultifié parfois et souvent à tort, respecté et adulé. Maintenant, cite moi un homme qui ait survécu et qui se soit fait connaître grâce à son amour (Jésus ne compte pas!). Nelson Mandela était libre, même en prison, c'est ce qui lui a permis de tenir. Et hélas, c'est triste à dire, mais Hitler était libre aussi.

L'homme par essence cherche la Liberté et l'Amour. Mais ce que j'appelerai le Bonheur Libre est tout à fait incompatible avec le Bonheur Amoureux, l'homme est-il donc voué à ne jamais connaître de Nirvana, de plénitude de bonheur intense? Je trouve cette vision extrêmement fataliste, mais pour moi, c'est la seule fin en soi qui convienne.
À moins que l'homme ne puisse se libérer de l'amour ET de la liberté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackden

avatar

Taureau Cheval
Messages : 195
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Mer 27 Jan - 23:30

Explique moi concrètement comme si j'avais 6 ans pour quelles raisons un Homme amoureux n'est pas libre? Je ne te suis pas sur ce point.

Citation :
Maintenant, cite moi un homme qui ait survécu et qui se soit fait connaître grâce à son amour (Jésus ne compte pas!).

Ah, et ta question est bizarre, l'amour ne sert pas à se faire connaitre Wink .

Par contre ça j'en suis plus que convaincu il est un véritable moteur pour avancer dans la vie ^^.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yubu
Toute puissante Admin
avatar

Lion Chèvre
Messages : 152
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 26
Humeur : Enfin les vacances ^-^

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Jeu 28 Jan - 11:29

Je vais tenter de répondre pour Yuri a te demande d'éclaircissement.

La liberté vue comme telle est la capacité de l'homme a pouvoir prendre une décision pour lui, en ne considérant que lui, et donc de pouvoir faire abstraction des éléments extérieurs qui pourraient nuire a son bonheur car le bonheur de l'homme ne peut pleinement s'exercer quand dans son égoïsme, du moins c'est l'idée que je me fais de cet animal dit intelligent. J'entends prétendre que l'homme n'est heureux que dans l'égoïsme car il est si bien accroché a sa liberté pure et dure que la moindre prise de décision lui semble contraignante si elle prend en cause un facteur extérieur à lui-même (et donc la volonté même de la personne aimée) et donc il n'est heureux que lorsque qu'il décide d'exercer cette liberté a fond, donc de laisser tomber l'avais de l'autre pour n'écouter que le sien. Dans un tel cas, l'amour qu'il éprouve est donc un amour de lui. Mais un ermite qui ne vit que par son propre amour et sans relation aucune avec un être humain ne pourrait pas, du moins je crois, être réellement heureux car l'être humain est le seul animal que autrui oppresse mais sans qui il ne peut vivre. Alors le bonheur serait dans les hommes qui sont purement égoïste, donc purement libres et purement heureux a condition qu'ils ne se laissent pas oppresser non plus par les lois car quoi qu'on en pense c'est également une forme d'oppression, tout comme la morale, l'éthique, le respect des autres mais peut être bien aussi le respect de soi-même. La conclusion de cela semble évident : comme l'a dit Yuri l'homme pleinement heureux n'existe pas. Et d'ailleurs je ferais référence ici a un de mes philosophes préféré, je cite Schopenhauer, le fond de l'existence humaine est la souffrance.

Je me suis un peu égarée mais j'espère que tu as ainsi mieux compris ce que l'on veut dire par rapport a l'amoindrissement de la liberté lorsqu'il y a amour d'autrui.

_________________
Roly poly, roly roly poly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vent-hurleur.forumactif.org
Blackden

avatar

Taureau Cheval
Messages : 195
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Jeu 28 Jan - 19:03

Oui je comprends ce que tu veux dire. Mais je n'y crois pas Wink . Je reste sur mes positions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kysara

avatar

Bélier Cheval
Messages : 24
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Ven 29 Jan - 9:47

Yubu a écrit:
Je vais tenter de répondre pour Yuri a te demande d'éclaircissement.

...J'entends prétendre que l'homme n'est heureux que dans l'égoïsme car il est si bien accroché a sa liberté pure et dure que la moindre prise de décision lui semble contraignante si elle prend en cause un facteur extérieur à lui-même (et donc la volonté même de la personne aimée)

dans la théorie je suis d'accord mais dans la pratique c'est impossible.
Premièrement il est impossible de s'écarter de toute influence puisque l'on vit de celle-ci. Tout se que l'on fait est dictés par se que l'on nous a enseigné. Tu ne fait que refaire ce que quelqu'un dans ton entourage, pour qui tu as plus ou moins d'estime, a déjà fait.
Et deuxièmement ben aucun être humain ne peu vivre de façon totalement égoïste, il a un besoin de donner afin de recevoir.


Citation :
...La conclusion de cela semble évident : comme l'a dit Yuri l'homme pleinement heureux n'existe pas. Et d'ailleurs je ferais référence ici a un de mes philosophes préféré, je cite Schopenhauer, le fond de l'existence humaine est la souffrance.

Je suis d'accord quand au fait que le propre de l'homme c'est la souffrance mais par contre, l'homme pleinement heureux existe, et j'en ai pour preuve moi-même, mais l'homme de nos temps se souci de choses tellement stupides, sans importance auxquelles il accorde trop d'importance, et oubli se qui a une réel importance, l'homme est malheureux depuis l'émergence de lois, de normes et de devoirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Ven 29 Jan - 15:09

Il y a moyen de ne connaître aucune influence humaine : c'est le cas de ce qu'on appelle les enfants loup. Cela est un cas assez rare qui se rencontre parfois en Inde ou en Amérique du Sud. Quasiment impossible dans nos régions.
Certes, très peu d'enfants survivent à ce genre d'existence, mais nous sommes en droit de nous demander s'ils sont heureux le temps de leur existence.

Ensuite, je ne suis pas d'accord, certains ne donnent que pour recevoir, c'est donc une donation purement égoïste. Le don de soi, dans l'Amour surtout, est quelque chose qui n'attend pas de retour, donc si l'autre est égoïste, on continuera à lui donner, parce qu'on l'aime.

Et dernièrement, tu es pleinement heureux, en ce moment. Je ne veux pas me montrer cassant, ni sceptique, si tu l'es, tu peux en être fier, peu l'atteignent jamais. Mais j'assimile le plein bonheur à la plénitude, que ce soit le Paradis chrétien, les 72 vierges des Musulmans, le Nirvanah ou la plénitude bouddhiste... Peut-être que j'en demande trop à la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kysara

avatar

Bélier Cheval
Messages : 24
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Ven 29 Jan - 18:51

Oui je suis pleinement heureux, je n'ai pas 72 vierges mais je suis heureux XD
Je ne regrette rien de ce que j'ai pu faire, de ce que j'ai vécu et il n'y a aucun nuage dans mon ciel.
Je n'ai besoin de rien de plus que je n'ai déjà et pourrais même me passer de beaucoup ^^.
Et si il y a si peu de gens heureux, c'est parce que tous cherche un bonheur matériel, a travers l'argent ou des bien matériaux. Et pourtant un pauvre peu être bien plus heureux qu'un riche.

Quand a l'égoïste, il ne donne rien. il attend qu'on lui donne, mais même si il pouvait recevoir plus en donnant un peu, il ne donnera pas.
Donner pour recevoir est ce qu'il y a de plus normal, on procède tous ainsi et on ne changera pas tant qu'on ne changera pas nos système de valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Sam 30 Jan - 11:22

Je dois avouer, Kysara, que tes arguments tiennent. Mais je les trouve fort terre à terre à mon goût. Et je ne suis pas heureux, pourtant je me moque complètement des biens matériels : je ne recherche justement que la Liberté ou l'Amour. Ce sont si tu veux mes idéaux. Et comme je ne suis pas libre d'aimer qui je veux, j'essaye d'aimer ma liberté.
Je suis justement ton exemple contraire. Si je fais un don, un cadeau, je ne veux pas en recevoir un, et je ne le fais pas parce que c'est Noël ou quelque chose comme ça : je vois un article qui me fait penser à quelqu'un, et je le lui achète. Mais s'il ne m'en rend jamais, quelle importance? Justement, je trouve que quand on aime, même en amitié, donner pour recevoir, c'est quelque chose de terriblement vénal, et cela enchaîne l'amour que l'on se porte. Voilà les deux choses auxquelles je crois réduite à néant : la liberté et l'amour, d'un seul coup.
Je réfléchis peut-être trop, je pense peut-être de manière trop différente, mais j'ai été élevé comme cela, donc comme tu le dis, je ne serai jamais vraiment libre de toute influence. Me voici donc définitivement enchaîné.
Croyez-vous qu'il y aurait un moyen de me libérer? Moi, oui. Je le crois, et je l'appliquerai un jour. Certes, certaines valeurs nous sont inculquées, et nous ne pourrons sans doute jamais rien y changer. Mais peut-être ces valeurs sont elles propres à l'espèce humaine. Mais pour ce qui est de comment j'ai été élevé, il existe des moyens de choisir, par après, si l'on veut continuer à suivre l'exemple de ses parents, ou ceux d'un courant religieux, ou ceux d'une société secrète. Et sachez bien que toute ne sont pas aussi primitives que les Franc-Maçons (sans jugement discriminatoire, je trouve juste que refaire le monde sur base monétaire est une idée conne). Et sinon, il y a la possibilité de partir, et de choisir l'influence qui nous convient le mieux. Là, nous sommes libres.
Ensuite, par rapport à l'amour, je crains fort que ce ne soit un peu le "Mal du Siècle". Les Romantiques avaient le besoin d'héroïsme, et je crois qu'en avançant à travers les époques, nous n'en connaissons que plus. Oui, j'ai envie de passion, d'exaltation. Je trouve notre vie fade et le seul intérêt est l'amusement et le bien-être que procurent les amis. Peut-être ai-je le Mal des Romantiques. Mais en tout cas, une chose est sûre : j'ai aussi besoin de savoir ce pour quoi je vis. Car à vivre sans raison, on meurt sans envie.

Je crois que je m'éloigne du sujet, et que je m'implique sans doute trop personnellement, mais donner son avis pur, de temps en temps, cela fait du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kysara

avatar

Bélier Cheval
Messages : 24
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Sam 30 Jan - 13:51

Pour ce qui est de donner sans recevoir je suis d'accord dans le fond, tu donne et n'attends pas à ce que l'on te rend un bien matériel, mais n'a tu jamais été déçut d'avoir donner à quelqu'un sans recevoir un merci, un sourire ou de l'amitié?
Tu ne t'en rend pas compte car tu ne demande pas de retour et que l'on t'en donne tout de même mais il y a bien un retour qui te fait plaisir en fin de compte.
Il est effectivement possible de donner sans attendre en retour mais trop peu de personne le font car dans nos valeurs, il est dit que l'on a rien sans rien.
Et si tu sais donner sans attendre en retour alors tu es bien plus proche du bonheur que tu ne peux le croire.

Quand a tout ce qui t'"enchaine", et plus particulièrement les habitus, ils te composent, ils font que tu es toi. C'est ce qui te différencie des autres.
Sans les habitus, nous n'aurions aucun intérêt, l'amour ne saurait exister et la liberté non plus.
Il est important d'être enchainé (dans le bon sens du terme) sans que cela soi contraignant, oppressant.

Quand à l'amour, est-ce réellement le mal du siècle?
L'amour disparait petit a petit pour laissé place aux instincts. La tendance de nos jours est de coucher avec le plus de fille possible sans les garder plus de deux nuits d'affilées.
L'amour est une valeur que l'on oublie afin de laissé place à l'instinct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yubu
Toute puissante Admin
avatar

Lion Chèvre
Messages : 152
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 26
Humeur : Enfin les vacances ^-^

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Sam 30 Jan - 15:12

Comme je suis heureuse d'accueillir quelqu'un qui ne soit pas d'accord avec nous ! Voici enfin du débat, du vrai, j'aime Smile.

Citation :
Yubu a écrit:
Je vais tenter de répondre pour Yuri a te demande d'éclaircissement.

...J'entends prétendre que l'homme n'est heureux que dans l'égoïsme car il est si bien accroché a sa liberté pure et dure que la moindre prise de décision lui semble contraignante si elle prend en cause un facteur extérieur à lui-même (et donc la volonté même de la personne aimée)


dans la théorie je suis d'accord mais dans la pratique c'est impossible.
Premièrement il est impossible de s'écarter de toute influence puisque l'on vit de celle-ci. Tout se que l'on fait est dictés par se que l'on nous a enseigné. Tu ne fait que refaire ce que quelqu'un dans ton entourage, pour qui tu as plus ou moins d'estime, a déjà fait.
Et deuxièmement ben aucun être humain ne peu vivre de façon totalement égoïste, il a un besoin de donner afin de recevoir.

Je vais d'abord répondre a cela en disant que je n'ai jamais précisé que l'homme était capable de s'écarter de toute influence extérieure a lui. Ainsi ce schéma n'est qu'un modèle théorique, impossible a pratiquer. Pour ce qui est de l'égoïsme... Je rejoindrais ce que Yuri t'a répondu : Donne afin de recevoir c'est de l'égoïsme. Réfléchissons deux secondes la dessus : Si je donne quelque chose dans le seul but d'en obtenir une autre en retour, c'est a dire dans la seule visée de ma satisfaction (puisque je le fais pour recevoir, donc pour moi, et non pour donner, et donc pour autrui) et ainsi je suis égoïste a 100%. Tu peux dire que cela est du a l'éducation, cela ne change rien, si l'on éduque un enfant afin qu'il soit égoïste ça a beau être a cause de son éducation, il l'est.

Citation :
Et si il y a si peu de gens heureux, c'est parce que tous cherche un bonheur matériel, a travers l'argent ou des bien matériaux. Et pourtant un pauvre peu être bien plus heureux qu'un riche.

Pourtant je peux t'affirmer que je n'attache pas d'importance aux biens matériels, je me fiche d'avoir une télé écran géant ou pas de télé du tout, cela m'importe peu. Mais mon malheur vient de tout ce qui m'enchaîne contre ma volonté, j'entends par la toute intervention d'autrui dans ma vie que je ne peux changer. Mon malheur vient du fait que je peux me remémorer les souvenirs que je voudrais enfuir au plus profond de mon être et du fait que je puisse anticiper des scénarios ou ces situations ne seraient plus des souvenirs mais leur recommencement. Il vient également de mon incapacité a imaginer un homme bon, a voir quelque chose de bien dans cette humanité a laquelle j'appartiens, a me sentir intégrée dans cela, et a ne voir pour l'homme qu'un passé fichu par sa propre connerie. En tant qu'étudiante en philosophie je pense désormais que le bonheur vrai m'est inaccessible, je ne sais pas réellement dire pourquoi mais je le sens.

Citation :
Quand à l'amour, est-ce réellement le mal du siècle?
L'amour disparait petit a petit pour laissé place aux instincts. La tendance de nos jours est de coucher avec le plus de fille possible sans les garder plus de deux nuits d'affilées.
L'amour est une valeur que l'on oublie afin de laissé place à l'instinct.

L'amour, ah l'amour. Il est le mal du siècle et je n'en doute pas car même si au départ on ne cherche que des histoires brève une fois qu'il a attrapé quelqu'un cette personne semble ne pas savoir mener sa vie sans lui. Je pense que le problème qui est lié a l'amour en réalité est que l'on ne fait plus la différence entre 'aimer' et 's'attacher' et ainsi une fois une personne amoureuse il semble impossible qu'elle puisse être heureuse sans que son âme sœur soit a ses cotés. Je pense qu'en réalité les stoïciens qui peuvent être assez mal vu avaient raison : on peut aimer des choses mais il ne faut pas oublier que ce sont des facteurs extérieurs a nous, qui peuvent partir a tout moment et donc il ne faut pas s'y attacher car la est la source du malheur.

_________________
Roly poly, roly roly poly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vent-hurleur.forumactif.org
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Dim 31 Jan - 18:55

Oulààà, tu t'attaques à un gros morceaux, Yubu... Ne pas s'attacher, oui, d'accord, mais alors comment aimer? De manière purement platonique? Pas d'accord, ce qui différencie l'amour de l'amitié, c'est justement les contacts physiques, charnels que l'on se permet, et qui remplace la parole, le besoin de parler, de confier.
Et si on ne s'attache pas, alors pourquoi aimer? Quel en serait le but? Comment peut-on aimer quelqu'un sans avoir besoin de lui? Étrangement, l'amour est un des seul sentiments qui soit si particulier qu'il ne se ressent que dans le manque. Tu aimes ton copain parce que tu ne le vois pas souvent, et j'aime les filles inaccessibles parceque je suis en manque de "ça", de cette image d'une fille rayonnante et bien dans les bras. Mais je ne suis pas pour autant un briseur de couple...

Mais alors, peut-être pourrais-tu développer cette différence que tu sembles vouloir faire entre aimer et s'attacher? Peut-être cela libérerait bien des réponses.
Mais pour moi l'amour est le Mal du Siècle, pas dans le sens de la peste ou de la saudade, mais bien dans celui de ce que tout le monde recherche, ce à quoi tout le monde aspire. Mais l'image du couple est tellement véhiculée, utilisée, transformée, romancée qu'il est vrai que nous sommes formé à cela...
Mais peut-être y a-t-il moyen de se formater, comme un bon PC...
On cherche l'amour comme on a cherché la mort, qui commençait à être absente. Et oui, pour moi, l'amour devient de plus en plus rare. Je parle ici du Vrai Amour. Pour ma part, je crois que je ne me suis jamais qu'attaché, parfois beaucoup trop. L'amour n'a plus le monopole du sexe, l'amour n'a plus le monopole des attentions.
L'amour prend une place de plus en plus rare dans notre société de consommation, où tout doit aller vite, où tout doit commencer à se finir avant même d'être né. Car l'amour prend du temps et des larmes. Car l'amour contre l'étranger s'arme. Et pour préparer un terrain solide pour se construire à deux, il faut énormément de temps.

Voilà mon avis. Faites en ce qui vous plaira
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pity

avatar

Poissons Tigre
Messages : 165
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 32
Humeur : Toujours de bonne humeur :D

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Dim 31 Jan - 21:04

là, je suis d'accord avec Yubu!

On peut aimer sans s'attacher... C'est ca le vrai amour...

Ne dit on pas 'je ne souhaite que ton bonheur" : Si on aime vraiment quelqu'un, on le laissera libre de ses choix, libre de sa vie, on ne souhaitera que son bonheur et meme si celui ci n'est pas avec nous.

c'est à partir du moment où l'on s'attache à quelqu'un que les ennuis commencent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackden

avatar

Taureau Cheval
Messages : 195
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Dim 31 Jan - 21:35

Aimé sans s'attacher à l'autre... Lorsqu'on aime, je pense qu'il va de sois que l'on ai envie d'être près de l'autre. J'entends par là pas exclusivement et intemporellement mais il me semble inévitable que deux être qui s'aime vont forcément à un moment où à un autre ressentir le besoin d'être l'un près de l'autre.
Entendons nous bien je ne parle pas du tout du du "désir", du sexe etc... Mais simplement le besoin d'être près de l'autre de vivre des choses avec lui.
Et plus personnellement cette fois, (car je pense que cela ne s'applique pas à tout le monde) quand les choses ne vont pas quand on a besoin de se confier ou simplement quand on a besoin d'être rassuré (je sais pas par exemple après avoir été agressé XD). C'est vers l'être aimé que certaine personne (dont moi) se tourne directement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pity

avatar

Poissons Tigre
Messages : 165
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 32
Humeur : Toujours de bonne humeur :D

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Dim 31 Jan - 21:41

oui, si tu aime tu as envie d'être près de l'autre mais si tu sais que, pour son bien, ce n'est pas la meilleur des choses, que fais tu?
Moi je choisirais son bonheur plutot que le mien, c'est ce que je disais plus haut pour moi c'est ca l'Amour...

Aussi, 2 personnes peuvent s'aimer mais ne pas forcément être l'un avec l'autre.

Maintenant, chacun sa vision de l'amour, je reste sur ma philosophie (c'est ta vie)...

Je te pose la question blackden, tu aimes plus que tout une personne et tu sais qu'elle ne sera pas heureuse avec toi, tu fais quoi, tu la force a être avec toi (donc tu supprime sa liberté) ou tu choisis son bonheur, cad la laisser s'en aller??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blackden

avatar

Taureau Cheval
Messages : 195
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Dim 31 Jan - 21:49

Et je réponds à ta question Delphe:

Si j'aime une personne (je ne dis pas plus que tout ou autre chose car pour moi aimer se suffit à lui même ^^) et que je me rends compte que cette personne n'est pas heureuse avec moi. Je ne saurai la retenir car par expérience, le véritable bonheur de l'amour c'est de ressentir le bonheur que l'on procure à l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Lun 1 Fév - 1:01

Il est étrange de constater qu'en ce domaine, personne ne peut s'accorder. Et que nous pourrons argumenter tant qu'on le souhaite, jamais nous n'arriverons à un consensus. Pourquoi? Parce qu'au fond, Amour et Liberté ne sont que des concepts crée par l'humain pour l'humain, comme la vérité et le mensonge.
Rien n'est vrai, tout est permis.
Il ne sert à rien de polémiquer sur la nature de l'Amour, puisque l'amour n'existe que dans l'idée que l'on s'en fait lorsqu'on ressent l'autre en même temps que soi. Il serait plutôt intéressant d'ouvrir un nouveau sujet pour confronter nos différentes visions de l'amour. Qu'est-ce qu'un couple? Comment ça marche? Pourquoi tombons nous amoureux? Langage fille/langage garçon? etc etc.
Mais maintenant, Blackden et Delphe, pour revenir au sujet premier : comment mêlez vous liberté et amour? Comment concilier vous cela?
Je m'en prends plus particulièrement à Delphe, car comme moi tu sais notre point commun, et je n'ai pas l'impression que ce soit bien utile, en Amour ou en Liberté... Mais j'ai cinq ans d'expérience de moins... Je fais ce que je peux pour me rattraper.

Ah oui, Kysara : la philo, c'est comme les math. Galilée, Copernic, Newton, tous ces savants complètement tordu ont réussi à te me nous sortir des mois de physiques sans expérience, mais sur la simple base de leur connaissance. Ici, c'est pareil : la vie réelle ne sert qu'à donner des exemples. Le principe du jeu, cela peut-être aussi justement d'arriver à créer un "monde de pensée pure", à l'instar du monde purement mathématique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pity

avatar

Poissons Tigre
Messages : 165
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 32
Humeur : Toujours de bonne humeur :D

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Lun 1 Fév - 8:22

C'est une bonne idée de lancer d'autres sujets tel que ceux là...

Sinon pour te répondre, le problème est que, pour concilier amour et liberté, il faut parfois être égoïste mais attention cet égoïsme doit valoir pour les 2.
Aussi, c'est ce que je disais, si tu aimes la personne, tu lui laisseras sa liberté personnelle.
En fait au début d'une relation tu as toujours envie d'être près de l'autre et c'est légitime mais ce n'est pas bon parce que sinon ta vie ne tourne plus qu'autour de lui ou elle et là tu n'as plus ta vie. C'est le pire qui puisse arriver car c'est la que tu perds ta liberté. Si maintenant, oui tu es avec ta copine ou copain, mais que tu prends ta liberté pour faire ce que toi tu as envie ca ira tout seul ('bien sur il faut que l'autre ait la même vision et ca pour une fille c'est plus rare je te l'accorde).
A ce moment chacun fait ce qu'il a envie de son coté sans "penser" à l'autre vu qu'il ou elle saura que l'autre fait ce qui lui plait eau même moment...

je te réponds? désolé si mes pensées partent dans tout les sens mais voilà que je me lève :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   Lun 1 Fév - 9:43

Tu me réponds, et je dois dire que je te comprends, même si je ne sais vraiment qu'en penser. J'avoue que je suis perplexe et que j'hésite fortement.
Oui, l'amour est une sentiment fort et qui apporte beaucoup de bonheur, mais il est soumis à tant de variable que peut-on vraiment compter dessus?
Maintenant, il est difficile de ne pas partir dans tous les sens sur ce sujet. C'est tellement vaste et mal défini qu'on ne peut pas vraiment se limiter à un seul point de vue et que nous aurons toujours des contres exemples pour argumenter nos propres exemples, et que parfois même un exemple peut donner deux situations différentes selon la manière de le présenter (le bon vieux coup de "Allons manger, Mamy!" ou "Allons manger Mamy!")
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eros et les chaînes brisées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eros et les chaînes brisées
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eros RAMAZZOTTI
» Est-ce que je suis la seule à foirer mes pâtes brisées???
» Bris de contrat
» Eros et Eve
» Que faire d'une pâte brisé sans four ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La compagnie du vent hurleur :: Divers :: Pensées (mais pas de Pascal)-
Sauter vers: