La compagnie du vent hurleur

..
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Me, myself and Descartes

Aller en bas 
AuteurMessage
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Me, myself and Descartes   Lun 15 Fév - 18:11

Myself a écrit:
Dans la philosophie de Descartes, pourquoi Dieu, même s'il est parfait et infini, pourrait ne pas vouloir nous tromper? Si on le compare au Dieu de la Genèse, qui défend à Adam et Ève de goûter au Fruit de la Connaissance, il n'y a guère de ressemblance, et pourtant, on parle du même Dieu. Si Dieu est en effet parfait et aimant, ne pourrait-il savoir (ou avoir su dans la Genèse) que ce serait mauvais pour nous et vouloir nous protéger?

Ensuite, toujours chez Descartes, Dieu ne pourrait-il être un "être" plus ou moins comme nous, que nous ne soyions alors juste que le produit de son imagination, et que lui pourrait, lorsqu'il pense penser comme nous?
Je m'excuse si cette question n'est pas très claire, mais j'ai un peu de mal à exprimer ce à quoi je pense exactement, car mon idée relancerait le raisonnement à l'infini : Dieu pourrait penser à un "Surdieu" qui lui serait supérieur et dont il serait le produit de l'imagination, et le Surdieu pourrait tenir le même raisonnement, comme nous pourrions tenir celui inverse : ne sommes nous pas des dieux qui créons, dans notre imaginaire, des mondes que nous ne voyons pas une fois qu'ils sortent de notre esprit, mais qui pourtant pourraient exister (un genre de dimension parallèle, de Pays Imaginaire)?

Ensuite, lorsqu'il fait la différence entre les types de substances (incréée = Dieu, créée et finie = âme, finie et créée = corps), il ajoute que l'humain se constitue justement d'âme et de corps. Mais ne pourrions nous pas être constitué de Dieu, du genre de fluide que les sorciers médiévaux nommaient corps astral, et cette partie de nous donnerait l'existence à Dieu en même temps que lui nous donne la nôtre parce qu'il serait la source de l'âme? Ce qui voudrait dire que, une fois son dernier fidèle mort, Dieu le suivrait dans la tombe, remplacé par une nouvelle génération en laquelle les survivants croient et qui soient leur créateur? Ce qui lierait alors l'âme et le corps ne pourrait-il pas être justement une espèce de "liant divin"?

Questions envoyées à notre généreux Monsieur Monseu (putain, c'est fondamental)...
J'attends encore sa réponse... Je me demande pourquoi

_________________
Question ontologique : qui suis-je?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yubu
Toute puissante Admin
avatar

Lion Chèvre
Messages : 152
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 27
Humeur : Enfin les vacances ^-^

MessageSujet: Re: Me, myself and Descartes   Mer 24 Fév - 17:05

Maintenant que mon humeur philosophique semble revenue (merci le cour d'exercice) je me permet de te donner une petite pré-réponse en avance sur celle que Monsieur Monseu devrait te fournir prochainement, j'espère du moins car j'aimerais bien savoir ce qu'il en pense.

Bien ! Commençons.

Allarch : Ensuite, toujours chez Descartes, Dieu ne pourrait-il être un "être" plus ou moins comme nous, que nous ne soyions alors juste que le produit de son imagination, et que lui pourrait, lorsqu'il pense penser comme nous?
Je m'excuse si cette question n'est pas très claire, mais j'ai un peu de mal à exprimer ce à quoi je pense exactement, car mon idée relancerait le raisonnement à l'infini : Dieu pourrait penser à un "Surdieu" qui lui serait supérieur et dont il serait le produit de l'imagination, et le Surdieu pourrait tenir le même raisonnement, comme nous pourrions tenir celui inverse : ne sommes nous pas des dieux qui créons, dans notre imaginaire, des mondes que nous ne voyons pas une fois qu'ils sortent de notre esprit, mais qui pourtant pourraient exister (un genre de dimension parallèle, de Pays Imaginaire)?


Bien, bien, bien. Le fait est que si tu n'étais qu'une idée phantasmagorique d'un Dieu, si tu n'étais qu'un songe, qu'une image présente dans son imagination alors tu ne pourrais penser par toi même d'après la définition que j'ai de l'imagination. Etant donné que tu en a une différente si je me souviens bien une conversation antérieure même si tu es un objet sortit de l'imagination d'un Dieu a partir du moment ou tu pense par toi même tu es, c'est-à-dire que tu es une substance pensante, peut-être ailleurs, peut-être dans un univers qui n'existe pas, mais tu es. Car au moment ou Descartes affirme le 'je pense, je suis' il n'est encore question d'aucun corps, et de même lorsqu'il établi l'existence de Dieu, le 'je' n'est qu'une entité pensante qui ne fait que penser et qui n'a pas de corps. J'espère avoir été claire u_u', cela me semble évident mais est beaucoup plus difficile a retranscrire.

_________________
Roly poly, roly roly poly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vent-hurleur.forumactif.org
Kant

avatar

Poissons Chèvre
Messages : 335
Date d'inscription : 02/01/2010
Age : 27
Humeur : manifestant et contestataire

MessageSujet: Re: Me, myself and Descartes   Jeu 25 Fév - 0:40

Non, tu ne l'as pas été... En effet, ma vision est différente de la tienne. Pour moi, si je pense, je suis, jusque là, d'accord. Ensuite, si dans ma pensée, c'est moi qui dirige le personnage que je crée, il vit et ressent par lui-même. Et je prends pour preuve ce que tu m'as dit tantôt : tu es presque à pleurer parce que tu penses comme ton personnage. C'est aussi ce qui arrive aux acteurs : pendant un temps, lorsqu'ils travaillent un rôle en le poussant suffisamment loin, ils deviennent leur personnage, parle comme lui, et certains s'y perdent et finissent par penser comme lui, parce qu'ils perdent la maîtrise de ce que je considère comme la partie "Divine" du corps, qui fait que nous pourrions tous être de l'imagination de Dieu.
Petit exercice, essaye de créer de manière imaginaire une humanité et une société aussi complexe et volumineuse, ou plus si cela t'amuse, que la nôtre (plus de 6 milliards de héros). Essaye ensuite d'imaginer un événement mineur, et vois comment l'ensemble réagirais.
Nous n'avons pas la capacité de le faire, car nous voulons garder la maîtrise de ces éléments, car nous avons peur qu'ils ne finissent par s'exprimer dans notre corps, puisque c'est tout ce que nous connaissons de tangible. Mais une humanité ne peut elle vivre simplement dans mon esprit? Contrairement à nous, selon moi, Dieu aurait pu lâcher prise et nous laisser exister dans sa tête, sans nous laisser nous exprimer par son corps. Mais nous lui restons soumis, puisqu'il peut créer les événements comme bon lui semble. Mais peut-il décider de ce que nous pensons?

_________________
Question ontologique : qui suis-je?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yubu
Toute puissante Admin
avatar

Lion Chèvre
Messages : 152
Date d'inscription : 26/12/2009
Age : 27
Humeur : Enfin les vacances ^-^

MessageSujet: Re: Me, myself and Descartes   Jeu 25 Fév - 16:46

Pour moi et tu le sais bien il décide de ce que nous pensons si nous sommes des sujets de son imagination. Si il désire qu'une personne qui étant de nature aimable devienne d'un coup une personne infâme qui ne pense qu'a elle alors pourquoi pas? Mais pour revenir au sujet le problème de Descates est de savoir si il existe en tant qu'entité pensante et à partir du moment on l'on pense comme toi et que donc les personnages de l'imaginations pensent pas eux-même ils existent en tant, et uniquement en tant que cela, d'entité pensante. Ainsi si l'on prend ton point de vue, oui pourquoi pas cette hypothèse de l'infini puisque quoi qu'il arrive nous serons tout de même existant en tant qu'entité pensante. Le problème vient alors après de l'existence des choses matérielles qui elles ne seraient pas vraies.

_________________
Roly poly, roly roly poly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vent-hurleur.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Me, myself and Descartes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Me, myself and Descartes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DUT métier du livre Paris V Descartes
» Inscription DUT à l'IUT Saint-Cloud & Paris Descartes.
» future étudiante à l'IUT métier du livre
» 50 % des actifs travaillent à moins de 8 kms de chez eux
» Comète de Halley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La compagnie du vent hurleur :: Divers :: Pensées (mais pas de Pascal)-
Sauter vers: